Eolien participatif en Wallonie

En fonction de l’étape de développement de chaque projet, les exploitants des projets éoliens se répartissaient comme suit en Wallonie fin décembre 2015. Cliquez sur l'image pour accéder au fichier.

 

En conséquence, la plus grande partie du marché est essentiellement détenue par les développeurs privés, comme le montre le graphique suivant.

En termes de puissance, la participation (supra) communale s’élève à 5,5% de la puissance totale installée, autorisée, en construction et en recours (84 MW sur 1521).
La participation des citoyens (structurés en coopératives pour la plupart) porte quant à elle sur un total de 47,6 MW (3% du total). 

Ensemble, la participation des collectivités locales est de 8,7% du total des projets en recours, autorisés, en construction et en fonction.

Ces chiffres reflètent la situation de l’éolien participatif de 2002 à 2014, dans la mesure où les projets actuellement en fonction, autorisés ou en recours ont été développés il y a souvent plus de 2 ans. L’éolien participatif connait un succès de plus en plus marqué. De nos jours, plus aucun projet éolien ne se fait sans que la notion de retour financier à la communauté locale ne soit ouvertement discutée.

Actuellement, la grande majorité des développeurs propose un investissement d’au moins 20%, voire 25% (quand il s’agit par exemple de projets de 4 éoliennes) alors que plusieurs développeurs proposent même 50% de leurs projets aux collectivités locales.