Le mécanisme des Certificats Verts

En Wallonie, le mécanisme des certificats verts permet de soutenir le développement de la production d’électricité verte.

Comment ça marche ?

Un certificat vert (CV) est octroyé pour chaque MWh produit à partir d’une source renouvelable (éolien, hydro, photovoltaïque, biomasse, …). Le producteur peut ensuite vendre ce titre à un fournisseur d’électricité, qui a l’obligation d’acheter chaque année un certain quota de certificats verts.

Ce mécanisme permet d’assurer un financement complémentaire aux producteurs d’électricité verte. Sans ce soutien, cette production verte ne pourrait pas se développer.

Ce mécanisme est régulé par la Commission Wallonne pour l'Energie, la CWaPE.

But du mécanisme des certificats verts

Le système des CV est mis en place pour soutenir le développement d’une production d’électricité verte, dans un contexte énergétique wallon où plus de 95% de l'énergie brute est importée.

Ce système vise principalement à améliorer l'indépendance énergétique et sécuriser son approvisionnement.

Dans la mesure où les énergies renouvelables sont des énergies propres (leur transformation en énergie utile se fait sans émission de CO2), ce système contribue aussi à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Mais attention : la réduction des émissions de gaz à effet de serre n'est pas l'objectif premier de ce mécanisme.  Si tel était le cas, on pourrait se demander pourquoi la Région wallonne mettrait en place un système qui valorise la tonne de CO2 réduite à +- 200 € alors que le prix du marché (international) se situe à moins de 5 € / tonne réduite en janvier 2013.

Notons aussi que, parmi l'ensemble des mécanismes de soutien aux énergies renouvelables, le mécanisme des CV wallon est pratiquement le seul à faire un lien direct entre CV et CO2 évité ( 1 CV correspond à une réduction de 0,456 tonnes de CO2). Les autres mécanismes de soutien nationaux ne font pas de lien avec les économies en CO2, preuve que la réduction de CO2 n'est pas la priorité poursuivie.

Pour plus d'information sur le mécanisme des Certificats Verts: www.cwape.be.

Certificats verts et rentabilité de l'éolien

Chaque producteur éolien reçoit donc 1 CV par MWh produit, pour une durée de 15 ans. Une réduction du taux d'octroi est possible après 10 ans, selon un facteur "k" qui tient compte, notamment de la rentabilité du secteur (ce facteur est toujours resté égal à 1 jusqu'à ce jour).