Est-il vrai qu'il n’existe pas de procédé de recyclage des pales en fibre de verre ?

Une éolienne est principalement composée des matériaux suivants : cuivre, fer, acier, aluminium, plastique, zinc, fibre de verre, béton (pour les fondations) et plomb (pour les éoliennes offshore).

Dans une étude réalisée par un bureau d’étude danois (Danish Elsam Engineering 2004), il apparaît que 98% du poids des éléments constituant l’éolienne sont recyclables en bonne et due forme. La fibre de verre, qui représente moins de 2% du poids de l'éolienne, ne peut actuellement pas être recyclée. Elle entre dès lors dans un processus d'incinération avec récupération de chaleur. Les résidus sont ensuite déposés dans un centre d’enfouissement technique où elle est traitée en "classe 2": déchets industriels non dangereux et déchets ménagers.

En amont, la fabrication de la fibre de verre s’inscrit dans un processus industriel de recyclage. Owens Corning, le plus grand fabricant de fibre de verre au monde, réutilise 40% de verre usagé dans la production de ce matériau. La fabrication et le traitement de la fibre de verre sont donc peu significatifs lorsque l'on considère le bénéfice environnemental global lié à la production d'énergie éolienne.

Notons que cette entreprise est implantée en Wallonie, où elle bénéficie des infrastructures industrielles et de l’expertise de l’industrie du verre.

 

Référence:
  • Elsam Engineering, « Life Cycle Assessment of offshore and onshore sited wind farms », Fredericia (Danemark), mars 2004.